webleads-tracker

Le blog

Suivez les tendances de la logistique e-commerce

GLS

Livraison urbaine : les villes ont le pouvoir

Analyses

La loi de transition énergétique pour une croissance verte permet aux communes couvertes par un plan de protection de l’atmosphère de mettre en œuvre une Zone à Circulation Restreinte (ZCR), limitant la circulation des véhicules les plus polluants.

Dans la continuité de la loi, un appel à projets de « villes respirables en 5 ans » a permis de récompenser 25 collectivités locales, qui couvrent 735 communes et près de 15 millions d’habitants.

Cette liste de lauréats est composée de grandes métropoles comme le Grand Paris, Lyon, Lille, Toulouse, Bordeaux, Strasbourg, Rouen, Grenoble, Montpellier ou Saint-Etienne. Des agglomérations moins importantes, comme Annemasse, la côte Basque-Adour, Cannes ou Epernay apparaissent également dans cette liste.

La préfiguration d’une ZCR fait partie du cahier des charges de l’appel à projets.

Il est donc probable que, dans les années qui viennent, ces agglomérations, qui concentrent près du quart de la population française, ne soient accessibles qu’aux véhicules les moins polluants.

Certaines villes comme Toulouse et Paris ont déjà pris des initiatives dans ce sens.

Ainsi, à Paris, les véhicules poids-lourds immatriculés avant le 1er octobre 2001 sont depuis juillet 2015 interdits entre 8h et 20h. Il s’agit là d’une première étape, certes peu significative, mais qui permet de débuter un processus progressif de mise en œuvre de mesures restrictives.

A Toulouse, les mesures réglementaires sont beaucoup plus contraignantes. Ainsi, sauf pour les véhicules accrédités (essentiellement pour les livraisons de commerces alimentaires), les livraisons en centre-ville en véhicules à moteur thermique ne sont autorisées le matin qu’entre 9h30 et 11h30.

Si ces mesures constituent une réelle nouveauté en France, les 25 villes lauréates ne feront que rejoindre la très longue liste des villes européennes qui sont réglementées par une « Low Emission Zone ». C’est ainsi le cas de près de 250 agglomérations en Europe, dont 85 villes en Allemagne et 96 en Italie.

Le transport de marchandises en ville génère 25 à 50 % des émissions de polluants locaux dans les villes (particules fines, NOx), mais aussi des Gaz à Effet de Serre. Il est donc légitime de favoriser les solutions permettant de réduire ces externalités négatives, dont l’enjeu est l’amélioration de la santé publique.

La création de ZCR incitera les transporteurs à développer l’utilisation de véhicules plus respectueux de l’environnement. Si la suppression annoncée du diesel reste pour le moment un effet d’annonce, il est fort probable que les centres villes de nombreuses agglomérations seront progressivement livrés avec des véhicules différents de ceux utilisés aujourd’hui.

L’utilisation de véhicules électriques de livraison, comme le fait GLS à Milan ou Amsterdam répond à l’évolution de ces contraintes réglementaires.

Si les transporteurs sont directement concernés par ces mesures, il est utile de rappeler que les véhicules les plus anciens, et donc les plus polluants, sont souvent ceux utilisés par des artisans ou par les entreprises effectuant du transport pour compte propre.

La création des ZCR constitue pour les collectivités locales un moyen de mettre en œuvre une réglementation nouvelle, qui résultera d’un savant équilibre entre la volonté de mieux respecter l’environnement et celle de ne pas nuire au dynamisme économique du territoire. Il est donc souhaitable que ces ZCR s’intègrent dans un projet global, visant à améliorer l’attractivité de la ville, tant pour les habitants que pour les commerces et les entreprises tertiaires.

 

 

Mots-clés associées à cet article
L’auteur : Jerome Libeskind

Diplômé de HEC, Jérôme Libeskind est un expert en logistique urbaine et e-commerce. Il a exercé des fonctions de direction dans plusieurs entreprises d’immobilier logistique et de prestation logistique, notamment dans le secteur du e-commerce. Parallèlement à son activité de conseil, Jérôme Libeskind intervient dans de nombreux cercles et groupes de travail sur les problématiques de la logistique urbaine, du dernier kilomètre et de la logistique durable. Il est l’auteur du livre « La logistique urbaine – Les nouveaux modes de consommation et de livraison » (Editions FYP). Il anime un blog sur les tendances et perspectives liées à la logistique urbaine et à la consommation.

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous êtes intéressé par FlexDeliveryService ?

Contactez-nous